Prix et distinctions

André Gaudreault et la vice-première ministre du Québec Dominique Anglade, lors de la remise des 40e Prix du Québec.
©Joël Lehmann

Membre d’honneur du RéNaF (réseau des narratologues francophones), 2018.

Lauréat du prix Killam en sciences humaines, l’un des cinq prestigieux prix annuels décernés par le Conseil des arts du Canada pour récompenser « les réalisations professionnelles d’éminents chercheurs et scientifiques canadiens », 2018.

Lauréat du prix Léon-Gérin, « la plus haute distinction décernée annuellement par le gouvernement du Québec » dans le domaine des sciences humaines et sociales, 2017.

Nommé chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture de la République Française, 2016.

Inclusion en 2015 dans le Canadian Who’s Who, qui publie depuis 1910 les biographies des Canadiens les plus influents.

Lauréat du prix Acfas André-Laurendeau, décerné annuellement « à un chercheur pour souligner l’excellence et le rayonnement de ses travaux et de ses actions dans le domaine des sciences humaines », 2014.

Élu membre de la Société royale du Canada (division Lettres et sciences humaines de l’Académie des arts, des lettres et des sciences humaines), en reconnaissance de sa « contribution exceptionnelle » à la vie intellectuelle du Canada, 2014.

Nommé fellow de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation, en récompense de sa production scientifique remarquable dans son champ de recherche, 2013.

Nommé membre honoraire à vie de l’Association internationale pour le développement de la recherche sur le cinéma des  premiers temps (Domitor), 2012.

Lauréat du prix international Jean Mitry, remis annuellement par le comité organisateur du festival Le Giornate del Cinema Muto à des personnes ou à des institutions qui se sont distinguées par leur contribution à la préservation et à la revalorisation du cinéma muet, Pordenone (Italie), 2010.

Premier chercheur francophone à être conférencier invité pour la Martin Walsh Memorial Lecture présentée par l’Association canadienne d’études cinématographiques (ACÉC), 2010.

Bourse de recherche Killam du Conseil des arts du Canada pour une recherche sur l’avènement du montage dans le cinéma des premiers temps, 1997-1999.

Prix AQEC-Olivieri (Association québécoise des études cinématographiques et Librairie Olivieri) du meilleur livre québécois de l’année relatif au cinéma pour Pathé 1900. Fragments d’une filmographie analytique du cinéma des premiers temps, 1994.

Ce contenu a été mis à jour le 15 novembre 2018 à 14 h 55 min.